Ma carte de visite : mon outil d’aide à la vente

0

Pour les 800 000 commerciaux actifs en France*, la carte de visite est un outil indispensable. Pour prospecter, maintenir le contact, laisser une trace. Les objectifs sont multiples, mais quelles sont les bonnes pratiques ?

Efficace, originale, aux couleurs de votre entreprise. La carte de visite répond à beaucoup d’exigences pour un petit rectangle en carton. Son but ultime : que le client la garde et vous rappelle. Elle doit être tendance ou classique suivant les univers professionnels et respecter un thème bien précis au risque de partir aux oubliettes.

On remarquera aujourd’hui des cartes de visite au caractère vintage, sur une clé USB, sur un pot de confiture, un sachet de bonbons, une tablette de chocolat… Tous les formats y compris les originaux sont bons pour maintenir le contact avec son prospect !

Titre branché et prospection numérique

Votre titre est une véritable marque personnelle (personal branding) qui caractérisera l’image que le client aura de vous. Malheureusement, les fonctions commerciales pâtissent d’une mauvaise réputation. On préférera donc des termes faisant moins directement référence à l’activité commerciale comme : “ingénieur d’affaires”, “conseiller”, “consultant”, “adviser”, ou encore “business development manager”.

Dans sa prospection numérique, le commercial pourra engager un premier contact sur les réseaux sociaux ou encore relancer ses prospects via des campagnes d’e-mails. Toutefois, le rituel de l’échange de cartes de visite lors de la rencontre physique avec son prospect ancrera la relation dans le réel, la rendra tangible. En d’autres termes, rien ne vaut le contact IRL (In Real Life).

* source : Dirigeants Commerciaux de France.

0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (1 Vote)
    6
Partager

Laissez un commentaire