Comment être un commercial éco-citoyen ?

0

87 % des Français déclarent trier leurs déchets… mais seuls 44 % le font régulièrement[1]. Chacun peut pourtant adopter des éco-gestes au quotidien, y compris, au bureau ! Si le tri des déchets est un geste courant dans les familles, il l’est moins au travail. Chaque année, en France, le recyclage des déchets des seuls équipements électriques et électroniques évite la production de près de deux millions de tonnes de CO2[2] ! Adoptez les bons gestes, au travail, la planète vous le rendra !

Geste 1 : J’utilise moins de papier

Le papier est le premier consommable utilisé au bureau avec environ 75 kilos par personne et par an. Or, il coûte cher aux entreprises, comme à l’environnement ! Fabriquer une feuille de papier nécessite une énergie équivalente à 50 impressions[3].

Alors pour limiter votre empreinte écologique :

  • Choisissez du papier bas grammage, recyclé, non blanchi.
  • N’imprimez que ce qui est indispensable et utilisez la fonction recto verso.
  • Effectuez une mise en page peu gourmande en réduisant interlignage, marges ou polices de caractère.

Geste 2 : Les déchets ? Je les gère !

Agissez pour limiter la production de déchets au bureau. Ainsi, militez pour que soient installées des bornes de tri pour les piles, ampoules et mégots de cigarettes. Certes, cette démarche nécessite de faire appel à un prestataire comme Recyclum ou Green Office. Mais elle réduit mécaniquement les fréquences de passage des équipes de ménage chargées de vider les poubelles. À la clé, une économie nette ! De quoi convaincre les dirigeants les plus réticents…

Et pour la gestion des déchets alimentaires de bureau, quoi de plus simple qu’un lombricomposteur ? Utilisé correctement, il ne génère pas de mauvaises odeurs et permet de récupérer du compost de bonne qualité, parfait pour alimenter un potager d’entreprise.

Geste 3 : Vive le réutilisable !

Bannissez le jetable ! Plutôt que d’acheter systématiquement de nouvelles cartouches d’encre une fois vides, rechargez-les. En cuisine et en salle de pause, même combat ! Préférez les tasses en céramique, bien plus écologiques que les gobelets plastiques. Au rythme de deux cafés par jour, 460 gobelets sont jetés par personne et par an ! La vaisselle réutilisable est aussi une bonne option et fait son grand retour dans les pauses déjeuner.

Geste 4 : Je loue mes équipements et mon matériel

N’achetez plus les produits, seulement leur usage ! Photocopieurs, ordinateurs, logiciels, tablettes… tout se loue. Avec l’économie de la fonctionnalité, c’est le prestataire qui assure contractuellement de maintenir le fonctionnement des équipements et matériels et prend en charge tous les aléas. Ce qui inclut, évidemment, le remplacement des appareils en panne et la gestion des déchets. L’économie de l’usage, un réflexe écologique qui, au final, fait baisser le coût d’accès à de nombreux services !

Réduire les déchets, s’engager dans une démarche de recyclage… autant de bons gestes à adopter au travail. Mais être un commercial écocitoyen, c’est aussi faire le choix de produits et de prestataires responsables. En tant que professionnel, vous avez un rôle clé ! Avant d’acheter un produit, regardez s’il intègre des éléments recyclés, s’il est gourmand ou non en énergie… Bref, posez-vous les bonnes questions, en amont.

 

[1] Observatoire du geste de tri publié par Eco-Emballage et IPSOS en 2014
[2] Bilan développement durable Eco-Systèmes – 2014
[3] ADEME – 2013

0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (1 Vote)
    9.6
Partager
Comment être un commercial éco-citoyen ?

Laissez un commentaire