L’indemnité kilométrique vélo : une mesure gagnant-gagnant

0

Seulement 2 % des salariés français pédalent pour aller au travail (source : Insee). L’instauration de l’indemnité kilométrique vélo (IKV) pourrait bien faire évoluer les comportements car ce système bénéficie autant aux travailleurs qu’aux entreprises.

Votre patron veut réduire l’impact carbone de son équipe commerciale, mais ne sait pas comment faire ? Proposez-lui d’adopter l’indemnité kilométrique vélo (IKV). Depuis février 2016, les employeurs peuvent inciter leurs salariés à venir au travail en vélo en leur versant 25 centimes d’euros par kilomètre parcouru sur leur trajet quotidien. Un dispositif qui vient s’ajouter aux indemnités liées à l’usage des transports publics. La somme empochée par le cycliste est exonérée d’impôts jusqu’à 200 euros par an et, en contrepartie, l’entreprise bénéficie d’une exonération de charge sociale équivalente. En somme, tout le monde y gagne : vous, votre patron et la planète.

Des commerciaux plus productifs et en meilleure santé

Les tests parlent d’eux-mêmes. Selon l’étude réalisée par Inddigo pour l’Ademe, sur 10 000 salariés testés, seulement 200 utilisaient régulièrement le vélo pour se rendre sur leur lieu de travail. Mais, entre juin 2014 et novembre 2014, avec la mise en place d’une IKV, l’effectif des cyclistes a augmenté de 110 % !

Autre effet positif constaté par l’étude, le nombre de personnes ayant une activité physique insuffisante a été réduit de moitié, passant de 34 % de l’échantillon à 17 % avec un impact direct sur la santé des collaborateurs. Le Club des villes et territoires cyclables rappelle d’ailleurs que le nombre de jours moyens d’absentéisme chez les salariés se rendant au travail à vélo reste 15 % inférieur à celui des autres salariés. Sans compter que, selon le Medef, « un collaborateur sédentaire qui se met à pratiquer régulièrement une activité physique et sportive peut voir sa productivité croître de 6 % à 9 % »

Avec tous ces arguments, votre patron devrait être convaincu, mais attention tout de même à ne pas lui sur-vendre l’IKV, sous peine de finir par devoir courir le Tour de France avec un maillot aux couleurs de votre entreprise sur le dos !

0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (1 Vote)
    7.8
Partager
L’indemnité kilométrique vélo : une mesure gagnant-gagnant

Laissez un commentaire