Dress code : quelles chaussures mettre en rendez-vous commercial ?

0

La faute de goût. Elle pourrait bien vous coûter l’échec d’un rendez-vous commercial qui s’annonçait pourtant bien. Saviez-vous que le choix des chaussures répond à des codes particulièrement stricts ?

Quand votre collègue est arrivé avec des Crocs vendredi dernier, vous vous êtes dit qu’il avait poussé le « friday wear » un peu trop loin. Vous avez aussi remarqué que si « chacun trouve chaussure à son pied », ce n’est pas toujours du meilleur goût. Et oui, s’il y a bien un élément de votre tenue sur lequel vous ne devez pas faire d’erreur, ce sont bien les souliers !

Des baskets aux mocassins à glands

Des chaussures, il en existe beaucoup : baskets, chaussures bateau, mocassins, modèles à talons compensés… Et les Français en sont friands puisque chaque jour 1 million de chaussures sont vendues en France ! Mais au bureau ou en rendez-vous commercial, sachez miser sur les classiques.

 

Pour rester formel – que vous soyez un(e) commercial(e) aguerri(e) ou plus junior – comptez sur des chaussures de ville pour les hommes et des escarpins pour les femmes. Ou pour mettre tout le monde d’accord, misez sur les derbies. Italiennes ou françaises, noires ou marron, elles doivent impérativement être en accord avec votre garde-robe. Leur courbe doit aussi être élégante, sans être trop plate, trop pointue ou trop arrondie. Evitez donc les semelles trop épaisses, au risque de leur donner des airs de chaussures de sécurité, et les talons trop haut. Deux tiers des femmes déclarent préférer porter des talons de 3 à 8 centimètres.

Décontracté mais pas trop

Vous craignez de tomber dans un style trop classique, voire banal ? Vous pouvez apporter un peu d’originalité en puisant dans toute la gamme des bottes et bottines : plates, à talons, desert boots en daim ou work boots en cuir… Il n’y a que trois exceptions. La première étant les santiags qui ne vont aux commerciaux que lorsqu’ils quittent le bureau pour participer à un cours de line dance.

La deuxième, les cuissardes, plus crédibles pour les cosplays de Barbarella que pour un rendez-vous commercial. Et la troisième, les bottes de bûcheron, sauf si vos clients sont sylviculteurs et que vous devez négocier votre proposition commerciale avec eux, en pleine forêt.

Enfin, tous les commerciaux de la génération Y pourront se permettre de porter des sneakers, ces baskets haut de gamme, plutôt conçues pour les apéros entre cadres trentenaires que pour les salles de sport. Pour les distinguer des baskets, c’est simple. La sneaker exprime un franc : « Bonjour, venez découvrir ma start-up », tandis que la basket se limite à : « Salut, je suis encore un adolescent ».

Quelques astuces pour partir du bon pied :

  • Comme Don Draper, le héros de Mad Men qui garde des chemises blanches dans un tiroir de son bureau, gardez une paire de chaussures polyvalentes au travail. Vous la bénirez les jours de pluie.
  • Mieux vaut éviter de montrer ses orteils, même l’été.
  • Ne mettez jamais de chaussures abîmées. Vous ne voudriez pas que votre client croit que votre service est aussi négligé que vos souliers.
  • Messieurs, n’oubliez pas d’assortir votre ceinture au cuir de vos chaussures.
  • Et par pitié, mettez des chaussettes ! 
0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (2 Votes)
    9.4
Partager

Laissez un commentaire