Cinq conseils pour mieux vendre en ligne

0

70 % des Français pensent qu’Internet changera leur façon de travailler dans le futur. Mais dans les faits, c’est déjà le cas. Retour sur cinq outils en ligne pour vous aider, dès maintenant, à mieux vendre.

Internet, 73 % des Français1 déclarent ne plus pouvoir s’en passer. La toile foisonne d’outils pour doper vos ventes. Parmi eux, les webinaires, le coaching en ligne ou encore, les logiciels CRM deviennent de véritables alliés pour rendre vos propositions commerciales toujours plus efficaces.

1/ Organiser mes propres webinaires

WebEX, Google Hangouts, Clickwebinar… ils sont nombreux ces outils payants ou gratuits disponibles pour vous aider à mieux communiquer sur votre savoir-faire. Organiser un webinaire est un excellent moyen d’établir une relation de confiance avec vos prospects et d’asseoir votre expertise en anticipant les problématiques de vos clients. Mais attention aux discours trop directement commerciaux qui lasseraient irrémédiablement votre auditoire. Faites en sorte que votre webinaire soit un succès en veillant au préalable à :

  • Bien définir vos objectifs et axer votre discours en fonction,
  • Choisir un thème attractif, sachant attiser la curiosité de vos cibles,
  • Mettre en place une stratégie de content marketing pour accroître votre audience,
  • Bien choisir la date et l’horaire, par exemple, le jeudi ou le mardi en BtoB,
  • Créer une page dédiée à votre webinaire sur votre site,
  • Communiquer sur les réseaux sociaux pour attirer un maximum de participants,
  • Envoyer des e-mails de rappels et de remerciements.

2/ Me laisser guider par un coach d’affaires en ligne

À l’instar du coach sportif, le coach d’affaires vous conseille et vous guide au cours des différentes étapes de votre carrière. Il vous encourage et vous aide à trouver les ressources et la motivation nécessaires pour dépasser vos objectifs. Le coaching d’affaires en ligne complète l’offre existante du coaching traditionnel. Car c’est un concept plus flexible et moins onéreux. En conséquence, il s’ouvre à davantage de profils commerciaux. MySuccess.fr a par exemple développé tout un catalogue en ligne sur des thèmes comme « développer son leadership » ou encore « réussir sa prise de fonction » qui s’adressent entre autres aux directeurs commerciaux. Comptez entre 190 et 270 euros de l’heure, soit deux à trois fois moins qu’un coaching en présentiel.

3/ Réaliser mes démonstrations à distance

Grâce à des outils web tels que Go To Meeting, GotoWebinar ou GotoTraining vous pouvez organiser des réunions virtuelles et donc, mettre en place des démonstrations en ligne. De quoi limiter vos frais de déplacement et profiter potentiellement de plus de temps pour échanger avec vos prospects. Selon Go To Meeting, les démonstrations en ligne permettent de conclure des affaires 20 % plus rapidement. Un chiffre qui vaut tous les discours !

4/ Gérer mes données clients en mode SaaS

Gestion de la force de vente, prospection, marketing, suivi, fidélisation, statistiques… aujourd’hui, les CRM en mode SaaS (Software as a Service) de Salesforce, E-deal ou encore Inès couvrent l’ensemble des besoins fonctionnels de gestion et de relation client des commerciaux. Avantages de ce type de CRM par rapport aux autres ? Ils sont immédiatement opérationnels, offrent un service plus rapide et une meilleure maîtrise des coûts. Toujours plus perfectionnés, ils peuvent intégrer Google Maps ou encore Skype au sein même des fiches client. Malin !

5/ Poser mon empreinte sur les réseaux sociaux

Une présence efficace sur les réseaux sociaux, c’est un grand pas vers le social selling. L’idée ? Réussir à faire en sorte que les réseaux sociaux vendent à votre place. D’autant que ces nouveaux médias réduisent également le coût du service client. Répondre à un fil de discussion en ligne coûte bien moins cher et prend moins de temps que de rappeler tous vos clients insatisfaits un à un. Dans l’univers de la téléphonie, les économies réalisées par ce biais se chiffrent en millions d’euros. Enfin, communiquer sur les réseaux sociaux, c’est aussi se donner toutes les chances de reconquérir quelques clients mécontents. Car quelques avis positifs d’amis ou de contacts sont capables de rassurer et de redonner confiance aux consommateurs.

Et si vous pensez à d’autres pistes pour doper vos argumentaires de vente ou favoriser les rencontres informelles, n’hésitez pas à les partager avec nous !

1Source : Étude Ifop de 2012

0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (2 Votes)
    6
Partager

Laissez un commentaire