Leaseback : vendez-moi, vendez-moi…

0

Rendre plus mobiles ses équipes, accéder à du matériel informatique de dernière génération, mieux gérer les fluctuations de personnel… Votre client a besoin d’une solution d’investissement flexible ? Présentez-lui le leaseback.

Le souhait de votre client : rester compétitif et performant tout en favorisant le bien-être de ses collaborateurs par plus de modernité dans ses équipements matériels et immatériels. Le problème : sa direction souhaite préserver sa trésorerie et, par conséquent, refuse d’investir. Une solution existe, privilégiant la méthode douce : le leaseback. Son avantage ? Permettre de transférer la propriété, par un rachat, des équipements professionnels par une société de financement tierce, tout en en gardant l’usage, par le biais d’un contrat de location souvent évolutif. À la clé, des liquidités pour financer les nouveaux investissements et des collaborateurs plus productifs.

Le leaseback pour soutenir son développement commercial

« J’ai participé à l’équipement d’un client dont le parc informatique est passé de 30 à 400 ordinateurs personnels en quelques années, annonce Yann Le Gallo, ingénieur d’affaires chez Leasecom. Au fil du temps, ils sont devenus obsolètes, entraînant des coûts cachés, des problèmes de lenteur au démarrage et d’incompatibilité avec les nouveaux logiciels. » Leasecom, organisme de financement en mode locatif, a racheté et recyclé le matériel dépassé puis fait basculer les matériels plus récents, de moins de trois ans, en leaseback, sur une durée de deux ans. « Désormais, toutes les machines qui sortent du parc informatique sont remplacées par des neuves financées sur quatre ans », précise Yann Le Gallo. Un double avantage pour le client qui bénéficie d’ordinateurs adaptés, moins coûteux à maintenir et qui, par ailleurs, se réjouit des conditions de travail de ses collaborateurs. Une « bonne action» en faveur du bien-être et de la performance de ses équipes !

Et le leaseback ne se limite pas au parc informatique. Sont également éligibles : tous les équipements professionnels matériels (équipements des métiers de bouche, médicaux, bureautiques, outillages industriels, etc.) ou immatériels (logiciels, services Cloud, solutions Internet et télécoms, etc.). Et peut-être, demain, ceux de vos clients…

0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (1 Vote)
    8.5
Partager
Leaseback : vendez-moi, vendez-moi…

Laissez un commentaire