Quand prendre ses congés ?

0

Ferez-vous partie des 59 % d’aoûtiens ou des 41 % de juilletistes ? Opterez-vous pour de courtes ou de longues vacances ? Pas toujours simple de fixer la date de ses congés ! Voici quelques conseils pour vous aider à relever ce défi.

La période estivale approche à grands pas et vous souhaitez bloquer la date de vos futures vacances ? Un certain nombre de critères doivent être considérés, au préalable.

Congés : partir quand je veux, j’ai le droit ?

Tout d’abord, vous devrez conjuguer vos souhaits à la fois au souci de bonne organisation de l’entreprise ainsi qu’à la demande de vos clients (et son éventuelle saisonnalité). « Les commerciaux ne peuvent pas prendre leurs congés durant les périodes de promotions. Mais cette décision est parfaitement acceptée puisqu’ils sont rémunérés à la commission » souligne Sophie, directrice de magasin.

Sachez, par ailleurs, que les dates de congés ne peuvent en aucun cas être imposées de façon unilatérale d’un côté comme de l’autre ! Alors négociez la période qui vous semble la meilleure, en bonne intelligence.

Situation familiale, ancienneté et congés

Un autre critère impacte directement la date de vos congés : votre situation familiale. Comme chacun sait, les périodes de vacances scolaires sont octroyées de préférence aux salariés ayant des enfants. En outre, si grâce à votre convention collective, votre ancienneté vous permet de disposer de davantage de jours de congés que les nouveaux venus, la loi ne vous autorise pas pour autant à leur d’imposer vos dates.

Dans tous les cas, pour que personne ne se sente lésé, un seul mot d’ordre : l’anticipation. Ce n’est d’ailleurs, certainement pas un hasard si les vacances estivales des équipes commerciales sont souvent calées… dès janvier ! « Nos congés sont organisés au minimum six mois à l’avance » décrit Paul, responsable commercial.

Petits congés ou grand break pendant l’été ?

Quinze jours, trois semaines, un mois… nombreux sont ceux qui aspirent à des vacances d’été les plus longues possibles. Un désir qui sera forcément réalité si vous travaillez parmi les 40 % d’usines qui ferment leurs portes en août.

Néanmoins, si vos vacances sont de courte durée ou morcelées, ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Une équipe de scientifiques néerlandais et allemands a découvert que leur prolongation n’améliore ni la forme, ni la récupération. Ces chercheurs ont également mis en évidence que la meilleure période se situait… huit semaines avant le départ ! En effet, connaître sa destination et sa date de congés augmente progressivement le plaisir et le simple fait d’y penser procure un grand bien-être. Enfin, une fois de retour au poste, l’effet bénéfique des vacances se prolonge durant cinq semaines. Il vaut mieux partir plusieurs fois dans l’année sur des petites durées, c’est la fameuse règle de 8-1-5, 5 semaines de bien-être pour une semaine de vacances préparée 8 semaines à l’avance.

Conclusion, quelle que soit la date de vos congés, pour en profiter au maximum et réellement décrocher, préférez ne pas les réserver à la dernière minute !

0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (0 Vote)
    0
Partager

Laissez un commentaire