Voiture électrique : comment devenir un commercial branché

0

Halte aux idées reçues ! Les voitures électriques ne séduisent pas que les amoureux de l’environnement. De moins en moins chères et de plus en plus autonomes, leurs fonctionnalités et leur design s’affinent et font même rêver. Quels avantages pour les commerciaux ?

Ce n’est pas parce que les prix des carburants sont au plus bas que la voiture électrique ne présente pas des avantages conséquents, notamment pour ma prospection commerciale. Car, une fois que vous avez optimisé vos trajets avec la géolocalisation, encore faut-il le bon outil. La voiture électrique présente, pour cela, plusieurs atouts.

L’avantage du porte-monnaie

Depuis peu, les entreprises comme les particuliers bénéficient d’un bonus pouvant aller jusqu’à 10 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique. Certaines collectivités, comme la mairie de Paris, ont même mis en place des aides spécifiques pour les professionnels souhaitant se mettre au vert. Côté entretien, le coût des 100 kilomètres s’élève à 2 euros en moyenne pour un modèle électrique contre 9,10 euros pour une voiture roulant à l’essence sans plomb d’après une étude de l’institut Ipsos.

Adieu vidanges et mains pleines de cambouis !

Ces considérations financières mises de côté, le véhicule électrique présente également un avantage de poids pour les commerciaux : plus besoin de se casser la tête avec des entretiens à répétition. Finies les vidanges à enregistrer dans vos plannings et les petits voyants rouges qui s’allument brusquement en route vers un rendez-vous client. D’autant que les technologies des batteries s’affinent et leur autonomie avec. Lors du dernier Consumer Electronics Show, de Las Vegas, la start-up Faraday présentait son modèle électrique promettant d’atteindre les 320 kilomètres/heure !

De la voiture électrique à la voiture automatique

Un peu de science-fiction maintenant. Imaginez faire vos tournées commerciales dans un véhicule équipé d’un système de pilotage automatique. Certes, il n’y a plus vraiment le plaisir de la conduite mais quel gain de temps ! Relire sa présentation, passer un appel, organiser son agenda, manger un sandwich… avoir les mains libres quand on circule sera peut-être bientôt la norme. D’après le cabinet McKinsey, 15 % du parc automobile mondial sera constitué de véhicules autonomes en 2030. Une option à suivre de près pour votre prochain véhicule de fonction.

0%
0%
Awesome
  • Notes des internautes (2 Votes)
    9.2
Partager
Voiture électrique : comment devenir un commercial branché

Laissez un commentaire